Content HubEntretiens
Les baby-foots ne font pas le bonheur au travail

Les baby-foots ne font pas le bonheur au travail

Concentrez-vous sur ce qui compte vraiment pour votre futur job. Ne vous arrêtez plus aux babyfoots ou tables de ping-pong, il y a des choses plus importants qui vous aideront à être heureux au travail.

Depuis quelques années, la “marque employeur baby-foot” est à la mode. On parle de quoi au juste ? La startup baby-foot, c’est surtout une mouvance qui consiste à lister le nombre de baby-foots, de tables de ping-pong, de snacks et autres vacances illimitées pour “justifier” le fait qu’on est heureux au sein d’une entreprise. Primo, on n’est pas d’accord. Deuzio, certaines startups pâtissent de ce “vernis superficiel” alors même qu’elles sont des entreprises fiables. Bref, on ne s’y retrouve pas toujours.

Les entreprises surfent sur une “mode” inspirée des startups

Depuis une dizaine d’années, les ex-startups les plus reconnues de la Silicon Valley ont mis en place des moyens de fidélisation de leurs employés. Dans les locaux de Google, LinkedIn et Facebook, on observe des baby-foots, des snacks, des “poufs”, des “bureaux volants”, des vacances illimitées, des salles de sport, des piscines et même des médecins à disposition. Alors quand on voit quelques grands groupes qui s’aventurent à suivre la tendance, on n’est pas tellement étonné. Si l’entreprise “cool” reste un bon moyen d’attirer plus de jeunes talents, elle n’est pas toujours nécessaire quand on y regarde de plus près. Oui, un grand groupe n’aura pas toujours de baby-foot mais il proposera souvent un super CE, plus de 5 semaines de congés payés, des tickets restaurant et des voitures de fonction. À coup sûr, les salariés des grands groupes y trouveront un confort souvent plus intéressant.Et dans les startups, ça se passe comment ? Parfois, les avantages purement monétaires se font plus rares. On en arrive alors à actionner des “leviers marketing” qui sont parfois de l’ordre du détail. Par exemple, on évoque à tout-va “un baby-foot par étage” et des apéros plusieurs fois par semaine”. On mise alors souvent sur des détails anecdotiques, au détriment d’infos moins “sexy” (les méthodes de travail ou le chiffre d’affaires) qui sont pourtant bien plus importants.

Concentrez-vous sur ce qui compte vraiment pour votre futur job

Si l’on ne peut pas toujours se fier à la photo d’équipe avec les employés qui lèvent les bras en l’air, comment fait-on pour obtenir les informations qui comptent vraiment? Pour avoir quelques éléments de réponse, plusieurs moyens s’offrent à vous :

  1. Étudier le business model et la situation économique de l’entreprise (type de clients, chiffre d’affaires, croissance etc.)
  2. Poser des questions précises en entretien, pour avoir des réponses précises.

Par exemple : combien avez-vous de clients aujourd’hui et combien comptez-vous en avoir dans 6 mois ? Quels sont les axes de diversification que vous imaginez ? Comment vous organisez-vous en interne pour travailler ? Ces questions vous permettront d’être un peu plus au clair et d’avoir des premiers éléments de réponses. Mais pour tout connaître sur les startups, il faudra lire la suite 👇

Élinoï vous donne toutes les infos à savoir sur les startups

Quand on a fondé elinoï, on l’a fait précisément pour pallier cette asymétrie d’informations et partager les informations sur les entreprises de manière transparente. Par exemple, quand vous entrez dans notre incubateur de talents, vous pouvez mieux comprendre les offres de jobs et les startups. Un Account Manager qui connaît sur le bout des doigts nos entreprises partenaires vous aidera notamment à décoder ce qu’il y a vraiment derrière une fiche de poste. Ambiance de travail, nature des missions, perspectives d’évolution dans les prochaines années, salaires… Plus rien n’aura de secret pour vous.Résultat ? Les talents connaissent bien les offres et postulent uniquement à celles qui leur semblent pertinentes. On leur ouvre ainsi la porte du bon job, celui qui leur correspond vraiment. Du côté des entreprises, les startups rencontrent uniquement les personnes les plus intéressées, et donc intéressantes. Bref, c’est du gagnant-gagnant.

👉 Pour trouver votre futur job en startup

Depuis quelques années, la “marque employeur baby-foot” est à la mode. On parle de quoi au juste ? La startup baby-foot, c’est surtout une mouvance qui consiste à lister le nombre de baby-foots, de tables de ping-pong, de snacks et autres vacances illimitées pour “justifier” le fait qu’on est heureux au sein d’une entreprise. Primo, on n’est pas d’accord. Deuzio, certaines startups pâtissent de ce “vernis superficiel” alors même qu’elles sont des entreprises fiables. Bref, on ne s’y retrouve pas toujours.

Les entreprises surfent sur une “mode” inspirée des startups

Depuis une dizaine d’années, les ex-startups les plus reconnues de la Silicon Valley ont mis en place des moyens de fidélisation de leurs employés. Dans les locaux de Google, LinkedIn et Facebook, on observe des baby-foots, des snacks, des “poufs”, des “bureaux volants”, des vacances illimitées, des salles de sport, des piscines et même des médecins à disposition. Alors quand on voit quelques grands groupes qui s’aventurent à suivre la tendance, on n’est pas tellement étonné. Si l’entreprise “cool” reste un bon moyen d’attirer plus de jeunes talents, elle n’est pas toujours nécessaire quand on y regarde de plus près. Oui, un grand groupe n’aura pas toujours de baby-foot mais il proposera souvent un super CE, plus de 5 semaines de congés payés, des tickets restaurant et des voitures de fonction. À coup sûr, les salariés des grands groupes y trouveront un confort souvent plus intéressant.Et dans les startups, ça se passe comment ? Parfois, les avantages purement monétaires se font plus rares. On en arrive alors à actionner des “leviers marketing” qui sont parfois de l’ordre du détail. Par exemple, on évoque à tout-va “un baby-foot par étage” et des apéros plusieurs fois par semaine”. On mise alors souvent sur des détails anecdotiques, au détriment d’infos moins “sexy” (les méthodes de travail ou le chiffre d’affaires) qui sont pourtant bien plus importants.

Concentrez-vous sur ce qui compte vraiment pour votre futur job

Si l’on ne peut pas toujours se fier à la photo d’équipe avec les employés qui lèvent les bras en l’air, comment fait-on pour obtenir les informations qui comptent vraiment? Pour avoir quelques éléments de réponse, plusieurs moyens s’offrent à vous :

  1. Étudier le business model et la situation économique de l’entreprise (type de clients, chiffre d’affaires, croissance etc.)
  2. Poser des questions précises en entretien, pour avoir des réponses précises.

Par exemple : combien avez-vous de clients aujourd’hui et combien comptez-vous en avoir dans 6 mois ? Quels sont les axes de diversification que vous imaginez ? Comment vous organisez-vous en interne pour travailler ? Ces questions vous permettront d’être un peu plus au clair et d’avoir des premiers éléments de réponses. Mais pour tout connaître sur les startups, il faudra lire la suite 👇

Élinoï vous donne toutes les infos à savoir sur les startups

Quand on a fondé elinoï, on l’a fait précisément pour pallier cette asymétrie d’informations et partager les informations sur les entreprises de manière transparente. Par exemple, quand vous entrez dans notre incubateur de talents, vous pouvez mieux comprendre les offres de jobs et les startups. Un Account Manager qui connaît sur le bout des doigts nos entreprises partenaires vous aidera notamment à décoder ce qu’il y a vraiment derrière une fiche de poste. Ambiance de travail, nature des missions, perspectives d’évolution dans les prochaines années, salaires… Plus rien n’aura de secret pour vous.Résultat ? Les talents connaissent bien les offres et postulent uniquement à celles qui leur semblent pertinentes. On leur ouvre ainsi la porte du bon job, celui qui leur correspond vraiment. Du côté des entreprises, les startups rencontrent uniquement les personnes les plus intéressées, et donc intéressantes. Bref, c’est du gagnant-gagnant.

👉 Pour trouver votre futur job en startup

Sommaire
Rédigé par
Héloïse
Girard
Partager l'article

FAQ

Comment d’heures passe-t-on à travailler dans notre vie ?
Qu’est-ce que la startup babyfoot ?
Comment savoir si c’est une bonne entreprise ?
Comment ne pas se tromper sur une startup ?

Talent

Vous n'êtes ni un CV ni un catalogue de compétences à caser. Élinoï révèle tout votre potentiel et vous connecte aux entreprises championnes de la croissance.

entreprise

Pour attirer les talents, il y a mieux que babyfoot, ping-pong et paillettes. Profitez de l’expertise d’Élinoï pour recruter rapidement les talents qui seront les piliers de votre performance.

de la même catégorie

Faire un CV sans expérience professionnelle

CV sans expérience professionnel : voici quelques règles basiques pour vous aider à rédiger un curriculum vitae qui saura attirer l'attention du recruteur.

Faire un CV sans expérience professionnelle

CV sans expérience professionnelle : voici quelques règles basiques pour vous aider à rédiger un curriculum vitae qui saura attirer l'attention du recruteur.

Les clés pour réussir à négocier son salaire

Comment négocier son salaire ? Elinoï vous donne les clés pour être percutant et réussir votre négociation haut la main.