Content HubEntretiens
Faut-il relancer le recruteur après un entretien ?

Faut-il relancer le recruteur après un entretien ?

Tout le monde s'est déjà posé cette question. On réunit nos meilleurs conseils pour vous aider à relancer votre recruteur ainsi que des exemples de mails pour vous aiguiller !

“Non mais ça ne fait que 4 jours, je ne vais pas le relancer tout de suite, je ne veux pas passer pour le candidat oppressant”*. Cette phrase, comme 96% de la population active – vous l’avez déjà dite ou au moins pensée. Et pourtant, vous êtes à côté de la plaque. Relancer son recruteur après notamment un premier entretien d'embauche ne le presse absolument pas, ça met souvent en valeur votre engagement. Ce qui compte ce n’est pas d’oser, c’est de savoir comment s’y prendre

I – Les types de messages

1. Le message de remerciement

Ce message doit être envoyé systématiquement après un entretien d'embauche. Pourquoi ? Tout simplement, car il atteste de votre motivation à rejoindre l’entreprise et surtout de votre sens du relationnel et de l’humain.

Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour ajouter à vos remerciements un bref résumé de votre entrevue pour montrer que vous avez bien compris les enjeux du poste.

Si lors de votre entretien, l'entreprise, vous avez demandé un CV, pensez à le mettre dans votre mail de remerciement. Il pourra aider le recruteur, s'il souhaite le relire.

De plus, il vaut mieux avoir envoyé un mail de remerciement avant de relancer votre interlocuteur, il sera toujours mieux pris par ce dernier. On dit ça, on ne dit rien.

Exemple de mail de remerciement :

– Objet : Alexandre Brun <> elinoï : merci pour cet échange !

“Bonjour Alice,

J’espère que vous allez bien.

Je tiens à vous remercier pour notre échange hier. J’ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer Julie, Dorian et vous. Ces discussions n’ont fait que renforcer mon intérêt et mon envie de rejoindre votre projet !

J’attends votre retour sur la suite avec impatience et n’hésitez pas si vous avez des questions ou besoin d’informations complémentaires.

Encore merci,

Très belle journée,

Alexandre Brun

06 45 78 90 34”

Si ce n'est pas déjà fait, pensez à ajouter votre recruteur sur LinkedIn. Cela permettra de lui refaire penser à vous !

2. La relance

Si le recruteur vous a donné une date précise à laquelle il revient vers vous, respectez-la (sinon il aura tendance à croire que vous ne l’avez pas écouté). Si le Jour-J vous n’avez toujours pas de nouvelles, ne paniquez pas ! Il peut très bien avoir eu un contretemps ou encore avoir besoin d’un peu plus de temps pour prendre sa décision. En revanche, si vous n’avez toujours pas de retour après cette date, n’hésitez pas à le relancer.

Si le recruteur ne vous a donné aucune précision, prévoyez un mail de relance de candidature entre 7 et 10 jours après l’entretien.

Petit conseil : évitez de relancer le lundi ou le vendredi – votre mail pourrait se perdre dans la masse – préférez donc le mardi, mercredi ou jeudi pour l’envoyer.

Exemple d'un mail de relance de candidature :

– Objet :  Alexandre Brun <> elinoï – suite à notre entretien du 14/09

“Bonjour Alice,

J’espère que vous allez bien.

Je me permets de revenir vers vous pour savoir où vous en êtes dans votre réflexion concernant ma candidature. En effet, notre rencontre n’a fait que confirmer mon envie de rejoindre votre entreprise !

Sous quel délai pensez-vous pouvoir revenir vers moi ?

Merci pour votre retour,

Très belle journée,

Alexandre Brun

06 45 78 90 34”

II – Soignez vos échanges

C’est une évidence, mais on tenait quand même à le rappeler, car c’est ESSENTIEL : votre orthographe doit être impeccable.

- À part cela, quelques conseils généraux sur les éléments que vous ne devez pas oublier dans un message de relance : l’intitulé du poste, une entreprise peut recruter pour plusieurs postes en même temps, ce n’est pas au recruteur d’aller vérifier à quel offres vous avez postulé.

- la date de votre rencontre et vos disponibilités si vous avez un prochain entretien de prévu.

- les formules de politesse : même si l’entreprise est jeune, il y a tout de même des codes à respecter – et le respect en fait partie ! Vous pouvez finir par une marque de politesse comme "cordialement" ou "bien à vous", si vous sentez que cela fait partie des codes de l'entreprise.

- pensez à laisser votre nom, prénom et vos coordonnées à la fin de votre mail. Si votre mail se termine par un numéro de téléphone, ce sera plus simple pour lui de vous rappeler rapidement. Vous mettez donc, toutes les chances de votre côté !

- Attention, si vous recruteur vous appelle monsieur ou madame, veillez à faire la même chose. Appelez les personnes par leurs prénoms, qu'à condition qu'elle fasse de même.

1. Si vous n’avez pas de nouvelles

Peu importe la situation, restez professionnel, poli, et ce, même si vous avez relancé votre interlocuteur plusieurs fois sans réponse. En effet, beaucoup de candidats se vexent lorsqu’ils n’ont pas de retour donc, faites attention à ne pas le faire ressentir dans vos mails. Dans vos échanges, pensez à bien laisser vos coordonnées téléphoniques pour qu'ils puissent vous rappeler plus facilement.

On aimerait bien sûr que ce genre de situation n’arrive jamais, mais ce n’est pas encore le cas.

Pour voir le bon côté des choses, dites-vous que si ça vous dérange tant que ça, c'est que cette entreprise n’était certainement pas faite pour vous, car vous n’adhérez pas avec leur manière de communiquer !

2. En cas de retour négatif

Dans ce cas-là, prenez tout de même le temps de répondre au recruteur. Vous devez laisser une bonne impression même en cas de refus… On ne sait pas ce que l’avenir réserve ! Le candidat choisi pourrait se rétracter au dernier moment et faire de vous le nouveau candidat en tête de liste.

D'ailleurs, si ce n’est pas précisé dans le mail, demandez-leur du feedback sur les raisons de cette décision. L’échange sera forcément constructif : vous pourrez comprendre ce qui n’allait pas et ainsi vous améliorer pour vos prochains entretiens.

Voici des exemples de mails à envoyer après un retour négatif :

Objet du mail : Alexandre Brun <> elinoï : suite au refus de ma candidature

“Bonjour Julie,

Merci pour votre retour. Je comprends les raisons pour lesquelles je ne suis pas retenu pour ce poste, même si pour ne rien vous cacher, je suis tout de même déçu de ne pas être été sélectionné pour ce poste.

N’hésitez pas à revenir vers moi si une nouvelle offre pourrait davantage correspondre à mon profil.

Je vous souhaite une très belle continuation,

Alexandre”

Objet du mail : Alexandre Brun <> elinoï : suite au refus de ma candidature

“Bonjour Julie,

Merci pour votre retour. Je respecte votre choix, bien que je sois déçu de ne pas être retenu pour ce poste.

Pouvez-vous me donner les raisons qui ont fait que je n’ai pas été choisi ? En effet, avoir vos retours m’aideront à m’améliorer lors de mes prochains entretiens.

Merci beaucoup,

Très belle journée,

Alexandre”

Qu’il s’agisse d’un remerciement – d’une demande de retours ou d’un refus de candidature – chaque échange de mail avec un recruteur peut vous apporter et vous faire grandir. Mettre en valeur votre engagement et votre motivation, montrer votre prise d’initiatives et votre capacité à prendre les devants ou encore à vous remettre en question… En bref, vous avez beaucoup à gagner dans l’histoire – alors ne vous mettez plus de barrières.


Et si vous avez besoin d’un coup de pouce pour décrocher LE job qui vous correspond, postulez pour rejoindre notre incubateur.

“Non mais ça ne fait que 4 jours, je ne vais pas le relancer tout de suite, je ne veux pas passer pour le candidat oppressant”*. Cette phrase, comme 96% de la population active – vous l’avez déjà dite ou au moins pensée. Et pourtant, vous êtes à côté de la plaque. Relancer son recruteur après notamment un premier entretien d'embauche ne le presse absolument pas, ça met souvent en valeur votre engagement. Ce qui compte ce n’est pas d’oser, c’est de savoir comment s’y prendre

I – Les types de messages

1. Le message de remerciement

Ce message doit être envoyé systématiquement après un entretien d'embauche. Pourquoi ? Tout simplement, car il atteste de votre motivation à rejoindre l’entreprise et surtout de votre sens du relationnel et de l’humain.

Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour ajouter à vos remerciements un bref résumé de votre entrevue pour montrer que vous avez bien compris les enjeux du poste.

Si lors de votre entretien, l'entreprise, vous avez demandé un CV, pensez à le mettre dans votre mail de remerciement. Il pourra aider le recruteur, s'il souhaite le relire.

De plus, il vaut mieux avoir envoyé un mail de remerciement avant de relancer votre interlocuteur, il sera toujours mieux pris par ce dernier. On dit ça, on ne dit rien.

Exemple de mail de remerciement :

– Objet : Alexandre Brun <> elinoï : merci pour cet échange !

“Bonjour Alice,

J’espère que vous allez bien.

Je tiens à vous remercier pour notre échange hier. J’ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer Julie, Dorian et vous. Ces discussions n’ont fait que renforcer mon intérêt et mon envie de rejoindre votre projet !

J’attends votre retour sur la suite avec impatience et n’hésitez pas si vous avez des questions ou besoin d’informations complémentaires.

Encore merci,

Très belle journée,

Alexandre Brun

06 45 78 90 34”

Si ce n'est pas déjà fait, pensez à ajouter votre recruteur sur LinkedIn. Cela permettra de lui refaire penser à vous !

2. La relance

Si le recruteur vous a donné une date précise à laquelle il revient vers vous, respectez-la (sinon il aura tendance à croire que vous ne l’avez pas écouté). Si le Jour-J vous n’avez toujours pas de nouvelles, ne paniquez pas ! Il peut très bien avoir eu un contretemps ou encore avoir besoin d’un peu plus de temps pour prendre sa décision. En revanche, si vous n’avez toujours pas de retour après cette date, n’hésitez pas à le relancer.

Si le recruteur ne vous a donné aucune précision, prévoyez un mail de relance de candidature entre 7 et 10 jours après l’entretien.

Petit conseil : évitez de relancer le lundi ou le vendredi – votre mail pourrait se perdre dans la masse – préférez donc le mardi, mercredi ou jeudi pour l’envoyer.

Exemple d'un mail de relance de candidature :

– Objet :  Alexandre Brun <> elinoï – suite à notre entretien du 14/09

“Bonjour Alice,

J’espère que vous allez bien.

Je me permets de revenir vers vous pour savoir où vous en êtes dans votre réflexion concernant ma candidature. En effet, notre rencontre n’a fait que confirmer mon envie de rejoindre votre entreprise !

Sous quel délai pensez-vous pouvoir revenir vers moi ?

Merci pour votre retour,

Très belle journée,

Alexandre Brun

06 45 78 90 34”

II – Soignez vos échanges

C’est une évidence, mais on tenait quand même à le rappeler, car c’est ESSENTIEL : votre orthographe doit être impeccable.

- À part cela, quelques conseils généraux sur les éléments que vous ne devez pas oublier dans un message de relance : l’intitulé du poste, une entreprise peut recruter pour plusieurs postes en même temps, ce n’est pas au recruteur d’aller vérifier à quel offres vous avez postulé.

- la date de votre rencontre et vos disponibilités si vous avez un prochain entretien de prévu.

- les formules de politesse : même si l’entreprise est jeune, il y a tout de même des codes à respecter – et le respect en fait partie ! Vous pouvez finir par une marque de politesse comme "cordialement" ou "bien à vous", si vous sentez que cela fait partie des codes de l'entreprise.

- pensez à laisser votre nom, prénom et vos coordonnées à la fin de votre mail. Si votre mail se termine par un numéro de téléphone, ce sera plus simple pour lui de vous rappeler rapidement. Vous mettez donc, toutes les chances de votre côté !

- Attention, si vous recruteur vous appelle monsieur ou madame, veillez à faire la même chose. Appelez les personnes par leurs prénoms, qu'à condition qu'elle fasse de même.

1. Si vous n’avez pas de nouvelles

Peu importe la situation, restez professionnel, poli, et ce, même si vous avez relancé votre interlocuteur plusieurs fois sans réponse. En effet, beaucoup de candidats se vexent lorsqu’ils n’ont pas de retour donc, faites attention à ne pas le faire ressentir dans vos mails. Dans vos échanges, pensez à bien laisser vos coordonnées téléphoniques pour qu'ils puissent vous rappeler plus facilement.

On aimerait bien sûr que ce genre de situation n’arrive jamais, mais ce n’est pas encore le cas.

Pour voir le bon côté des choses, dites-vous que si ça vous dérange tant que ça, c'est que cette entreprise n’était certainement pas faite pour vous, car vous n’adhérez pas avec leur manière de communiquer !

2. En cas de retour négatif

Dans ce cas-là, prenez tout de même le temps de répondre au recruteur. Vous devez laisser une bonne impression même en cas de refus… On ne sait pas ce que l’avenir réserve ! Le candidat choisi pourrait se rétracter au dernier moment et faire de vous le nouveau candidat en tête de liste.

D'ailleurs, si ce n’est pas précisé dans le mail, demandez-leur du feedback sur les raisons de cette décision. L’échange sera forcément constructif : vous pourrez comprendre ce qui n’allait pas et ainsi vous améliorer pour vos prochains entretiens.

Voici des exemples de mails à envoyer après un retour négatif :

Objet du mail : Alexandre Brun <> elinoï : suite au refus de ma candidature

“Bonjour Julie,

Merci pour votre retour. Je comprends les raisons pour lesquelles je ne suis pas retenu pour ce poste, même si pour ne rien vous cacher, je suis tout de même déçu de ne pas être été sélectionné pour ce poste.

N’hésitez pas à revenir vers moi si une nouvelle offre pourrait davantage correspondre à mon profil.

Je vous souhaite une très belle continuation,

Alexandre”

Objet du mail : Alexandre Brun <> elinoï : suite au refus de ma candidature

“Bonjour Julie,

Merci pour votre retour. Je respecte votre choix, bien que je sois déçu de ne pas être retenu pour ce poste.

Pouvez-vous me donner les raisons qui ont fait que je n’ai pas été choisi ? En effet, avoir vos retours m’aideront à m’améliorer lors de mes prochains entretiens.

Merci beaucoup,

Très belle journée,

Alexandre”

Qu’il s’agisse d’un remerciement – d’une demande de retours ou d’un refus de candidature – chaque échange de mail avec un recruteur peut vous apporter et vous faire grandir. Mettre en valeur votre engagement et votre motivation, montrer votre prise d’initiatives et votre capacité à prendre les devants ou encore à vous remettre en question… En bref, vous avez beaucoup à gagner dans l’histoire – alors ne vous mettez plus de barrières.


Et si vous avez besoin d’un coup de pouce pour décrocher LE job qui vous correspond, postulez pour rejoindre notre incubateur.

Sommaire
Rédigé par
Marine
Barbarre
Partager l'article

FAQ

Faut-il envoyer un mail après son entretien ?
Quand relancer après un entretien ?
Faut-il répondre en cas de refus ?
Quel type de mail envoyer après un retour négatif ?

Talent

Vous n'êtes ni un CV ni un catalogue de compétences à caser. Élinoï révèle tout votre potentiel et vous connecte aux entreprises championnes de la croissance.

entreprise

Pour attirer les talents, il y a mieux que babyfoot, ping-pong et paillettes. Profitez de l’expertise d’Élinoï pour recruter rapidement les talents qui seront les piliers de votre performance.

de la même catégorie

Comment réussir votre prochain entretien ?

Les 5 ingrédients secrets des Talent Managers Élinoï pour réussir ses entretiens à tous les coups.

6 questions à vous poser pour trouver un job qui vous épanouit

Une liste de 6 questions à vous poser avant de chercher votre premier ou prochain CDI. Et croyez-nous : ceux qui se les posent trop tardivement s’en mordent les doigts.

Chiffrez vos expériences en entretien et 50% du travail sera fait.

La méthodologie Élinoï pour analyser vos expériences, les chiffrer et bien les présenter en entretien pour réussir à tous les coups.