Content HubMétiers
Le Traffic Manager en startup

Le Traffic Manager en startup

Spécialiste du web et du marketing, le ou la Traffic Manager gère la mise en ligne de campagnes publicitaires. Il ou elle est aussi responsable de la progression des flux de visiteurs sur les sites dont il s’occupe. Découvrez plus d'informations sur ce métier.

Le web est devenu le premier levier qui permet d’acquérir de la visibilité pour les startups. Le Traffic Manager a donc un rôle incontournable au sein d’une startup. C’est lui qui élabore des stratégies d’acquisition afin d’augmenter la visibilité et le trafic. Atouts non négligeables dans le milieu très concurrentiel des startups.

Quel est le rôle du Traffic Manager en startup ?

En startup, le Traffic Manager a plusieurs missions. Il participe à la conception et à l’implémentation des campagnes digitales. Il analyse les données et les résultats de ces dernières afin d’améliorer de façon pérenne la stratégie d’acquisition. Il est assisté par des experts du marketing digital qui maîtrisent des outils d’acquisition de plus en plus complexes.

Quelles sont les missions du traffic manager ?

Le Traffic Manager travaille en étroite collaboration avec le directeur marketing et ses équipes et chapeaute l’ensemble des canaux d’acquisition. Il s’occupe des réseaux sociaux tel un community manager (Facebook, Instagram, LinkedIn), du référencement (SEO, SEM et SEA), de la gestion des campagnes d’e-mailing et la gestion d’espace de publicité avec des techniques telles que le paid media, le own media et le earn media. Il analyse également les performances à court et moyen terme des campagnes actuelles et précédentes afin d’ajuster les prochaines et d’améliorer les taux de conversion et de fidélisation.

En général, il n’est pas expert dans l’ensemble des moyens d’acquisition de trafic. En revanche, il doit être en mesure de comprendre leur fonctionnement, leur articulation et leur impact sur l’exposition digitale de la startup.

Quels sont les outils d’un Traffic Manager en startup ?

Le Traffic Manager dispose d’un large éventail d’outils et de concepts disponibles pour chaque levier d’acquisition tels que Google Adwords, Google Analytics, SEMrush et destinés à optimiser l’acquisition grâce à la collection de données web, concurrentielles et comportementales.

Il dispose également d’outils de tracking choisis en amont de chaque campagne permettant de mesurer la performance de celle-ci. Ces outils fournissent des supports qui justifient les investissements médias et permettent de mesurer l’efficacité des dispositifs digitaux en place. Il doit connaître les outils de web-analyse et de veille concurrentielle , car ces derniers évoluent en permanence.

Les aspirants au poste de Traffic Manager en startup doivent être motivés, naturellement curieux et aptes à faire de la veille efficace et orientée afin de pouvoir s’adapter au marché et aux nouvelles techniques utilisées. La fonction demande de savoir prendre des risques réfléchis afin de pouvoir exploiter les nouveaux leviers d’acquisition.

Quelles sont les compétences du traffic manager ?

  • Organisation, bonne gestion de son temps
  • Bon relationnel
  • Capacité d'analyse
  • Culture du web, forte appétence pour l'informatique
  • Aptitudes à la gestion de données chiffrées et statistiques
  • Bon rédactionnel
  • Connaître et maîtriser des outils des réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Linkedin...

Quelle formation suivre pour devenir Traffic manager ?

Les formations pour accéder à cet emploi sont multiples. Elles se développent de plus en plus pour répondre aux besoins de la profession. Quel que soit le diplôme préparé, une expérience préalable comme référenceur ou webmarketeur est généralement requise.

Les traffic managers, qui exercent aujourd'hui cet emploi, sont issus de formation généraliste supérieure en informatique, marketing, communication ou webmarketing de type bac +3 (un bachelor pro marketing digital par exemple) à bac +5 (master en webmarketing). Certains ont appris le web en autodidacte. Dans ce métier, avoir un master spécialisé est souvent recommandé.

Quelles sont les évolutions de carrière d'un Traffic Manager ?

Le traffic manager junior a une belle évolution de carrière qui s'offre à lui. Il peut se spécialiser en webplanning au sein d’une agence web ou encore évoluer vers un poste d’acheteur, d’e-merchandiser.

Certains traffic managers deviennent directeurs trafficking (responsables d’une équipe de traffic managers).

Quel est le salaire d'un Traffic Manager ?

Le salaire des Traffic Managers aux profils juniors (jusqu'à 3 ans d'expérience) se situe entre 35 000 € et 45 000 € bruts annuel.

Lorsqu'il est confirmé, sa rémunération varie entre 50 000 et 60 000 € brut annuel.

👉 Pour trouver votre futur job en startup, inscrivez-vous sur notre incubateur.

Le web est devenu le premier levier qui permet d’acquérir de la visibilité pour les startups. Le Traffic Manager a donc un rôle incontournable au sein d’une startup. C’est lui qui élabore des stratégies d’acquisition afin d’augmenter la visibilité et le trafic. Atouts non négligeables dans le milieu très concurrentiel des startups.

Quel est le rôle du Traffic Manager en startup ?

En startup, le Traffic Manager a plusieurs missions. Il participe à la conception et à l’implémentation des campagnes digitales. Il analyse les données et les résultats de ces dernières afin d’améliorer de façon pérenne la stratégie d’acquisition. Il est assisté par des experts du marketing digital qui maîtrisent des outils d’acquisition de plus en plus complexes.

Quelles sont les missions du traffic manager ?

Le Traffic Manager travaille en étroite collaboration avec le directeur marketing et ses équipes et chapeaute l’ensemble des canaux d’acquisition. Il s’occupe des réseaux sociaux tel un community manager (Facebook, Instagram, LinkedIn), du référencement (SEO, SEM et SEA), de la gestion des campagnes d’e-mailing et la gestion d’espace de publicité avec des techniques telles que le paid media, le own media et le earn media. Il analyse également les performances à court et moyen terme des campagnes actuelles et précédentes afin d’ajuster les prochaines et d’améliorer les taux de conversion et de fidélisation.

En général, il n’est pas expert dans l’ensemble des moyens d’acquisition de trafic. En revanche, il doit être en mesure de comprendre leur fonctionnement, leur articulation et leur impact sur l’exposition digitale de la startup.

Quels sont les outils d’un Traffic Manager en startup ?

Le Traffic Manager dispose d’un large éventail d’outils et de concepts disponibles pour chaque levier d’acquisition tels que Google Adwords, Google Analytics, SEMrush et destinés à optimiser l’acquisition grâce à la collection de données web, concurrentielles et comportementales.

Il dispose également d’outils de tracking choisis en amont de chaque campagne permettant de mesurer la performance de celle-ci. Ces outils fournissent des supports qui justifient les investissements médias et permettent de mesurer l’efficacité des dispositifs digitaux en place. Il doit connaître les outils de web-analyse et de veille concurrentielle , car ces derniers évoluent en permanence.

Les aspirants au poste de Traffic Manager en startup doivent être motivés, naturellement curieux et aptes à faire de la veille efficace et orientée afin de pouvoir s’adapter au marché et aux nouvelles techniques utilisées. La fonction demande de savoir prendre des risques réfléchis afin de pouvoir exploiter les nouveaux leviers d’acquisition.

Quelles sont les compétences du traffic manager ?

  • Organisation, bonne gestion de son temps
  • Bon relationnel
  • Capacité d'analyse
  • Culture du web, forte appétence pour l'informatique
  • Aptitudes à la gestion de données chiffrées et statistiques
  • Bon rédactionnel
  • Connaître et maîtriser des outils des réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Linkedin...

Quelle formation suivre pour devenir Traffic manager ?

Les formations pour accéder à cet emploi sont multiples. Elles se développent de plus en plus pour répondre aux besoins de la profession. Quel que soit le diplôme préparé, une expérience préalable comme référenceur ou webmarketeur est généralement requise.

Les traffic managers, qui exercent aujourd'hui cet emploi, sont issus de formation généraliste supérieure en informatique, marketing, communication ou webmarketing de type bac +3 (un bachelor pro marketing digital par exemple) à bac +5 (master en webmarketing). Certains ont appris le web en autodidacte. Dans ce métier, avoir un master spécialisé est souvent recommandé.

Quelles sont les évolutions de carrière d'un Traffic Manager ?

Le traffic manager junior a une belle évolution de carrière qui s'offre à lui. Il peut se spécialiser en webplanning au sein d’une agence web ou encore évoluer vers un poste d’acheteur, d’e-merchandiser.

Certains traffic managers deviennent directeurs trafficking (responsables d’une équipe de traffic managers).

Quel est le salaire d'un Traffic Manager ?

Le salaire des Traffic Managers aux profils juniors (jusqu'à 3 ans d'expérience) se situe entre 35 000 € et 45 000 € bruts annuel.

Lorsqu'il est confirmé, sa rémunération varie entre 50 000 et 60 000 € brut annuel.

👉 Pour trouver votre futur job en startup, inscrivez-vous sur notre incubateur.

Sommaire
Rédigé par
Partager l'article

FAQ

Quel est le rôle du Traffic Manager en startup ?
Quelles sont les compétences du traffic manager ?
Quelle formation suivre pour devenir Traffic manager ?
Quel est le salaire d'un Traffic Manager ?

Talent

Vous n'êtes ni un CV ni un catalogue de compétences à caser. Élinoï révèle tout votre potentiel et vous connecte aux entreprises championnes de la croissance.

entreprise

Pour attirer les talents, il y a mieux que babyfoot, ping-pong et paillettes. Profitez de l’expertise d’Élinoï pour recruter rapidement les talents qui seront les piliers de votre performance.

de la même catégorie

Le salaire de Responsable Marketing

Quel est le salaire d'un responsable marketing en startup ? L’équipe Élinoï a enquêté pour vous en dire plus sur ce métier et sur son salaire.

Le Chief Marketing Officer en startup

Chief Marketing Officer : rôle, missions, compétences requises, formation et salaire. Tout savoir sur le métier de CMO

Le Brand Manager en startup

Brand Manager : rôle, missions, compétences requises, formation et salaire. On vous en dit plus sur ce métier de communicant.